Le DTM n’ira pas à Zandvoort en 2014

dtm_2013-09-29-026

Inscrit au calendrier du championnat de tourisme allemand depuis 2001, Zandvoort figure parmi les manches emblématiques de la compétition. Pourtant, le tracé hollandais n’accueillera plus de course de DTM à l’avenir. Du moins, pas la saison prochaine.

L’année dernière déjà, Zandvoort avait sauvé sa peau in-extremis, notamment grâce à l’impossibilité de disputer une manche à Montréal. Cette fois, il n’y coupera pas. Le retour d’une manche en Chine et les probables courses disputées en Espagne et en Hongrie auront eu raison de ce circuit atypique, installé au bord de mer.

« Nous avons accueilli le DTM 13 années ici. C’est dans l’intérêt des constructeur de quitter l’Europe. Une course en Chine est au programme, et il y aura aussi une autre course en Europe de l’Est. Par conséquent, des circuits doivent être éliminés. Notre contrat s’arrête cette année. Nous avons naturellement eu des discussions avec l’ITR au sujet de sa prolongation, mais ce n’est pas possible. Cela ne signifie pas le DTM ne reviendra plus à l’avenir. Il est très probable que ça ne soit pas le cas l’année prochaine, mais il faudra voir pour plus tard » , explique Erik Weijers, le Directeur du circuit de Zandvoort.

Il n’empêche que le Néerlandais perd là une compétition majeure. « Le DTM avait une place assez importante dans notre calendrier, parce que nous n’avons pas un circuit de Formule 1, et ce n’est d’ailleurs pas notre ambition. Le DTM est un événement fort pour nous, c’est la meilleur série de voitures de tourisme en Europe et il y a des pilotes de haut niveau. C’est important de les avoir ici, ça ramène beaucoup de fans, de journalistes… Il y a bien sûr d’autres événements internationaux, mais c’est un gros événement » .

L’ITR ne devrait dévoiler son calendrier provisoire qu’après la fin de la saison, programmée le 20 octobre prochain à Hockenheim. Alors que la saison 2013 se disputait sur un format de 10 courses, il est possible que la prochaine passez à 12 meeting. Exception faite de Zandvoort, aucun tracé ne devrait perdre sa place. Une course en Chine, une autre à Barcelone et une dernière au Hungaroring devraient venir s’y greffer. Avant un possible retour du DTM en France en 2015, sur le circuit de Dijon-Prenois ?

Partagez cet article avec vos amisShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Réagissez à cet article

 width=