Un délai supplémentaire pour homologuer les Classe-C ?

Motorsports / DTM 2. race Oschersleben

Qu’on ne s’y méprenne pas, inattendue victoire de Christian Vietoris à Oschersleben, il y a quelques jours, n’avait rien à voir avec un quelconque regain de forme de la part de Mercedes-Benz. C’est avant tout une capricieuse mais heureuse météo qui a permis à la Classe-C Coupée de figurer en haut de classement, du côté de Stuttgart, personne ne cherche à s’en cacher.

Pour Toto Wolff et ses hommes, une demi-seconde – au moins – sépare aujourd’hui Mercedes-Benz de ses rivaux Audi et BMW. Une situation qui ne fait les affaires de presque personne, à commencer par la firme à l’étoile elle-même ainsi que l’ITR, promoteur du DTM.

C’est pour cette raison qu’il fut un temps évoqué la possibilité de laisser un délai de développement supplémentaire à Mercedes-Benz. Les trois constructeurs engagés dans la compétitions ont en effet jusqu’au 2 juin (le lendemain de la course au Hungaroring) pour poursuivre le travail sur leurs autos respectives, après quoi entrera en vigueur un gel de développement pour le reste de la saison 2014, mais également pour l’intégralité de la suivante.

Permettre à Mercedes-Benz de combler son déficit en retardant cette échéance jusqu’à la mi-saison aurait été une solution idéale  mais voilà, l’un de ses concurrents s’y est formellement opposé. Un plan B aurait d’ores et déjà été posé sur la table, et Audi comme BMW auraient cette fois donné leur aval.

Ce nouvel accord laisserait quelques libertés à Mercedes-Benz en terme d’aérodynamique, domaine sur lequel le développement pourrait se poursuivre un temps. Le travail sur le châssis, lui, devrait s’achever le 2 juin, comme pour Audi et BMW, qui n’ont plus qu’une petite semaine pour peaufiner et homologuer définitivement leurs RS 5 DTM et autres BMW M4 DTM.

Partagez cet article avec vos amisShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Réagissez à cet article

 width=